Alors que les scandales sanitaires s’enchaînent en élevage intensif, l’élevage bio vient véritablement changer la donne en renforçant les mesures en matière de biosécurité. Dans la suite, découvrons comment la sécurisation des élevages porcins permet aux consommateurs de profiter d’une viande de meilleure qualité.

La biosécurité, qu’est-ce que c’est ?

La biosécurité désigne l’ensemble des mesures prises afin de limiter la propagation des agents pathogènes (microbes, virus, parasites, bactéries, etc.) au sein et à l’extérieur d’un élevage porcin. Pour sécuriser la production porcine, les éleveurs doivent opter pour de bonnes pratiques tout en respectant des règles d’hygiène très strictes.

Quelles mesures pour la mise en place d’une stratégie de biosécurité efficace ?

Nombreuses sont les maladies du porc transmissibles à l’homme qui peuvent décimer les élevages. Miser sur la biosécurité dans nos élevages de porc permet de maîtriser tout risque de contamination en interne et en externe. 

La biosécurité externe vise à empêcher l’introduction d’agents pathogènes par une source de contamination telle que le matériel, la semence, l’eau ou encore les aliments. Par contre, la biosécurité interne est destinée à limiter la propagation des germes déjà présents au sein de la population porcine.

L’installation d’un sas sanitaire, la propreté vestimentaire du personnel, la limitation de l’accès aux bâtiments, le nettoyage des infrastructures, l’isolement des animaux, la désinfection du matériel, la collecte intelligente des déchets, etc., sont tant de mesures qui peuvent être prises pour maîtriser les conditions sanitaires au sein de l’élevage.

Pourquoi la biosécurité est-elle importante ?

La biosécurité est importante pour limiter la contamination de l’environnement, protéger la santé des animaux, mais également des éleveurs et des consommateurs. Ces derniers doivent profiter d’une viande de qualité et saine qui garantit un excellent niveau de sécurité. 

L’élevage bio mise sur le strict respect des mesures de protection édictées précédemment pour produire une viande saine, plus savoureuse et sans antibiotique. Ce mode de production favorise le bien-être animal avec le parcage limité des animaux. 

Ces derniers ont accès aux pâturages, sont élevés sur litière et vivent sans la moindre promiscuité. Par ailleurs, ils sont naturellement soignés pour lutter contre la résistance aux antibiotiques. Ces conditions d’élevage qui permettent de limiter la propagation des germes et améliorent la santé des porcs.

Partager cet article sur: